Qui-suis-je ?

            "Ce qu'on rencontre dans la vie est la destinée. La façon dont on la rencontre est l'effort personnel." ( Sathya Sai Baba )

            Je suis un aventurier. Pas dans le genre sentimental d’un Don Juan, ni dans celui d’un baroudeur frénétique.

             D’une curiosité sans limite, j’aime l’exploration des sciences humaines, surtout la philosophie et la psychologie et les disciplines annexes (ce qu’on nomme globalement les sciences de la vie).

            A mon avis, le but de la vie d’un être humain consiste avant tout à progresser dans son développement physique, affectif et intellectuel (corps - cœur - esprit).

            Si l’évolution était harmonieuse, on  vivrait en paix avec soi-même, avec ses proches et avec le monde environnant. S’il y avait un décalage entre ces trois instances, les insatisfactions, les heurts, les conflits seraient inévitables.

            Pour cette raison, je fais toujours de mon mieux, et à l’approche de mes 90 ans, je cherche et j’étudie encore, car je pense que sans une vie intérieure, il ne me serait pas possible de continuer à traîner encore ma carcasse sur cette terre...

            Je dois préciser que j’ai beaucoup de chance dans ma vie. Je pense que chacun de nous possède une destinée en même temps qu'un destin.  Il y a des choses bénéfiques qui arrivent dans mon existence sans que je les cherche ou les implore. De même, dans le cas contraire, face à des difficultés diverses, il y a toujours quelqu’un qui vient à mon aide, ou je réussis à m'en sortir sans grand dommage.

            Né au printemps de l’année 1922 dans une famille de mandarins lettrés de la capitale Huế du Centre Viêt Nam, je passais mon enfance puis mon adolescence sans incident notable. Enfant curieux, remuant, indiscipliné, ma conduite s’améliorait en grande partie à l’adolescence, grâce à mon engagement dans le mouvement scout. A la fin de mes études au Lycée Khai-Dinh, je préférais être un simple instituteur au "Secrétaire des Résidences"  un poste mandarinal auprès du Résident supérieur (administrateur français du Protectorat du Centre Viêt-Nam). Je voulais plutôt garder ma petite indépendance dans une province éloignée que de rester dans la capitale. (Cf. : /2.-mon-p-c3-a8re-cet-incompris - Mon père, cet incompris).

            Et ce fut au cours de cette carrière d’enseignant que j’avais pu rencontrer par hasard en 1944 un personnage extraordinaire (Trương văn Ninh) qui m'avait donné à lire les œuvres de Krishnamurti, le sage bouddhiste indien qui ne voulait pas être gourou, avoir des disciples, pour être libre.  Cf. : /1.-souvenirs-d-un-scout (Souvenirs d'un scout).
.
            Toute mon existence semble marquée par la pensée de Krishnamurti et l’idéal du mouvement scout. La vie est pour moi un jeu, même avant, pendant et après la guerre de libération du pays. Deux fois emprisonnés, deux fois frôlant la mort, une fois évadé, une fois sauvé par mon père grâce à un scout inconnu, lieutenant-interprète de l’armée française, qui lui avait transmis mon appel au secours. Après ma libération en 1947, j’avais pu partir en Europe en 1949.

            « Les aventures d’un scout » est le titre de mes souvenirs relatant plusieurs épisodes mouvementées, maints aléas imprévisibles de mon existence. Je ne livre dans cette page que quelques bribes pour la présentation de mon site.

            Ce qui est le plus important, ce sont mes écrits, qui recèlent d’autant d’idées contradictoires, de concepts variés, d'arguments insolites, dont le premier objectif est l’invitation à la réflexion, à la discussion, à la compréhension, à la tolérance, bref à une rencontre bénéfique sur le plan spirituel et existentiel …

            Lausanne,
            Automne 2008
            LÊ-ĐINH Tuê                                            
       

            "Toute destinée, si longue et si compliquée soit elle, compte en réalité un seul moment, celui où l'homme sait une fois pour toute qui il est."
            Jorge Luis Borges  "Extrait de Suere"


                        Un homme doit s’élever par son SOI uniquement
                        et ne pas s’abaisser : 
                        car seul le SOI est l’ami et l’ennemi du soi.
                        Le SOI est l’ami du soi 
                        pour celui qui a maîtrisé le soi par le SOI ;
                        mais pour I'homme non discipliné ;
                        le SOI devient comme un ennemi extérieur.

                                    ( Extrait de Bhavagad Gita )


                         "Perfect Circle"  TUSHITA - TIB, Japan traditional, Ink on Paper

- "Les destins conduisent celui qui veut, ils traînent celui qui ne veut pas."
Sénèque   Extrait des Lettres à Lucilius    

- "Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l'araignée sa toile." 
François Mauriac  

 - "On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter."
Jean de La Fontaine   Extrait des Fables.

- "L'ironie du sort, c'est la face cachée de notre destin."   
Paul Guimard   Extrait de L'Ironie du sort.          

- "Lorsque les âmes tendent vers la vie, le destin est contraint de leur répondre."   
Abou L Qasim Ach-Chabbi   Extrait de La Volonté de vivre.

- "Le destin est ce à quoi nous travaillons. Le futur n'existe pas encore. Le sort est pour les perdants."
Douglas Coupland. 

"Notre destinée sera ce que nous l'aurons faite. Il ne faut pas attendre que les autres nous la construisent."
Reine Malouin  Extrait de Cet ailleurs qui respire

"Renier son passé, c'est se tronquer. L'assumer en le dépassant fait du destin une destinée".
Marcel Mélançon